Comment préparer ses enfants aux situations d’urgence

par | 3 Fév 2024

“Yvelines : Une fille de 7 ans sauve sa mère en appelant les pompiers” pouvait-on lire à la Une des journaux au mois d’août dernier. Ce n’est pas la première fois qu’un article de ce genre retient mon attention. A chaque fois je termine ma lecture avec la même pensée : mes enfants auraient-ils su réagir à cette situation ? D’un manière générale, comment préparer ses enfants aux situations d’urgence ? 

Anticiper des situations pouvant se présenter dans le quotidien

Pour armer nos enfants face à ce type de situations, je te propose d’instaurer un dialogue sur le sujet avec ton enfant.

Tout simplement en lui posant la question : “Que ferais-tu si…”. A toi de compléter cette phrase en fonction de la situation que tu veux aborder, mais voici quelques suggestions :

… tu te perds dans une foule (à ce sujet, je présentais ici une petite astuce très pratique au cas où ton enfant se perde)

… tu restes coincé dans l’ascenseur (tout dépend l’âge de ton enfant, s’il a 3 ans, je suppose qu’il ne prend pas l’ascenseur tout seul)

… je fais un malaise quand nous sommes seuls ensemble à la maison

L’idée n’est pas de créer de l’anxiété pour lui (surtout en ce moment ou le contexte est déjà assez plombant comme ça). Au contraire, l’objectif est d’avoir un échange pour valider les bons réflexes, et lui montrer qu’il est capable de gérer une situation complexe, que tu lui fais confiance pour s’en sortir dans des situations inhabituelles, etc…

Et n’oublie pas, ce genre de réflexes s’acquière par la répétition. En ayant de petites discussions sur le sujet régulièrement, il aura plus de chance d’aller chercher en lui les ressources dont il a besoin pour activer ces précieux réflexes le moment venu.

Concrètement comment on fait ?

Commence par lui poser la question sous forme de jeu. Ne rend pas la situation sinistre en donnant l’impression que c’est un sujet hyper grave… On oublie les intros dramatiques du genre “les enfants, il faut qu’on parle !”.

Si il a de bonnes propositions, valide-les en le félicitant : “Super, je vois que tu es totalement capable de gérer cette situation”.

Si il a des idées moins … pertinentes disons, n’hésite pas à lui suggérer des alternatives en lui expliquant pourquoi ce n’est peut-être pas une bonne idée. Par exemple, quand j’ai demandé à mes enfants ce qu’ils feraient si ils se perdaient, mon fils et ma fille m’ont dit : “on se sépare pour te chercher…” je leur ai suggéré de rester ensemble plutôt !

C’est aussi le moyen de vérifier si ils connaissent les numéros d’urgence, votre adresse ou ton numéro de téléphone.

A la fin de la discussion, propose leur de résumer le plan d’action qu’ils retiennent parmi toutes les propositions que vous avez débattues. On synthétise pour mieux ancrer dans les esprits.

Une discussion à adapter selon les âges

Quand ils grandissent, on peut continuer d’échanger sur le même principe en adaptant les situations abordées. A partir du moment où ils sont en âge de rester seul à la maison, il est essentiel d’aborder le comportement à tenir en cas de situation d’urgence. Par exemple, la conduite à adopter en cas de départ d’incendie, si quelqu’un qu’on ne connait pas sonne à la porte, ou si quelqu’un (y compris eux-mêmes) se blesse, …

Et s’il a envie d’aller plus loin, pourquoi ne pas lui proposer de suivre une initiation aux premiers secours (proposée par la Croix Rouge à partir de 10 ans) !

Ne pas faire l’autruche

Certaines personnes préféreraient ne pas avoir à aborder des sujets sombres avec leurs enfants. Néanmoins, refuser de voir les réalités en face ne les protège pas du danger.

Préférerais-tu que l’on ne nous donne pas les consignes de sécurité quand on monte dans un avion pour éviter d’avoir à envisager l’éventualité d’un crash ? Probablement pas. Ici, c’est le même principe. En abordant ces sujets avec eux, nous leur donnons non seulement les armes pour pouvoir réagir à bon escient le moment venu, mais également la confiance en eux nécessaire à la mise en oeuvre de ces réflexes. Alors PARLONS !

Et sinon, avais-tu lu notre dernier article ? Il traite de notre usage des écrans devant ou en présence de nos enfants.

Comment préparer ses enfants aux situations d’urgence

Comment préparer ses enfants aux situations d’urgence

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0